Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A suivre...

challengeabccritiques1

A.B-D-K-

Liste D'articles

  • Fate Stay Night - Unlimited Blade Works
    Mais que fait LaPoof ? Voici un mois, voire plus, que je n'ai donné aucun signe de vie. C'est que je suis tombée dans un piège chronophage, quoique volontairement il faut bien l'avouer. J'ai mis le pied, les mains, les deux neurones qu'il me reste dans...
  • Aube
    暁 akatsuki, l'aube On'yomi : キョウ, ギョウ / kiu, giu Kun'yomi : あかつき / akatsuki 12 traits Niveau 7e année (collège) Radical 72 日 Ce kanji fait partie des kanjis traditionnels tolérés dans les noms et, dans ce cas, peut se lire あき[aki] ou encore あきら[akira]...
  • De la mondialisation et de ses difficultés inattendues
    Parfois, on rencontre des difficultés inattendues. Il y a deux ans je déménageais à Maurice, zone Afrique donc EMEA, ça a son importance . N'ayant pas amené avec moi la totalité de mon barda et ayant désespérément besoin d'imprimer, j'ai fini par acheter...
  • Le père ... No!
    Une toute petite BD un brin irrévérenscieuse mais de circonstance aujourd'hui avec Le père... No! Découvrez l'envers du décors ! Prenez en compte les sentiments de ce forçat de la fête organisée et plaignez-le, vraiment, le petit père ne rêve que de dire...
  • L'eau
    水 mizu, l'eau On'yomi : スイ / Sui Kun'yomi : みず / Mizu Je déroule mon fil avec aujourd'hui le kanji de l'eau, plus facile que la pluie avec ses quatre traits. Comme celui de la pluie, il fait partie des 80 kanjis à apprendre en première année de primaire...
  • Okko
    Okko est une BD d'aventure dont l'action se situe dans un Japon médiéval légèrement saupoudré de fantastique avec quelques démons et divinités plus ou moins conciliantes . L e style samouraï est repris ici sans son vernis romanesque, un peu comme dans...
  • La pluie
    雨 Ame, la pluie On'yomi : ウ / U Kun'yomi : あま / Ama ou あめ / Ame Un kanji de circonstance aujourd'hui où de brèves ondées viennent rafraîchir l'air. On le retrouve dans tout un tas de concepts mettant en cause la pluie, comme bruine, nuages de pluie, ouragan,...
  • Question de look
    Je m'exaspère moi-même. Le look de ce blog ne me convient pas. Le design qu'il avait depuis sa création ou presque a fini par me lasser. Malgré les nombreux style proposés par over-blog, rien ne me convient tout à fait. Je vais devoir mettre le nez CSS...
  • Le sourire du clown
    Une série en trois tomes finie qui met en scène la vie d'une cité, ses habitants, ses espoirs, sa violence, son amertume, ses rires, son curé, ses imams, le tout sur fond d'enquête autour d'un meurtre, celui de Groko, simple clown qui rêvait de changer...
  • Nabi
    Non, je ne vais pas vous parler du mouvement artistique éponyme, mais vous emmène faire un petit détour du côté du manhwa, le manga coréen, avec un titre au graphisme époustouflant. C'est ce dernier qui m'avait fait choisir cet ouvrage au milieu des autres...
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 10:36
Ca y est ! j'ai enfin fini de rentrer mes BDs en base. Ca m'a pris plus de temps que prévu. Il faut dire que j'ai vérifé pour chaque album, le DL et la date d'impression, histoire de voir quelles étaient les éditions originales. Sur plus de 1200 BDs, c'est long, long, long. D'autant plus long que j'ai relu (c'était inévitable) un grand nombre de séries.

Le résultat de tous ces efforts, c'est plus de 1200 titres donc pour environ 310 séries, dont 25% de comics, 13% de SF et 34% répartis entre Aventure, Fantastique, Héroic Fantasy et Polar/Thriller. Voici qui donne une bonne idée des goûts de la maison même si les choix de catégories sont parfois difficiles. Au final tout était déjà entré dans la base BDthèque, sauf DL et dates d'impression , mais la politique de la base est de ne rentrer les albums que si ils ont une couverture différente. Et à ce niveau, je n'ai trouvé que quelques couvertures différentes (6 je crois). En revanche, je suis l'heureuse propriétaire de 4 comics franco-français de Besançon qui, eux, ne sont pas dans la base. He he he, on se demande bien pourquoi :). J'enverrai tout ça à l'occasion, quand j'aurai fait le tour du forum BDGest.

J'ai rentré également tout un tas de trucs (ex-libris, cartes postales, portfolio, ...), ce qui m'a permis de redécouvrir quelques petits trésors (que j'ai toujours eu comme ça, sans demander, soit dans un album, soit sur un salon, soit à la librairie) dont ce très étonnant ex-libris de Dethan (Le roi cyclope) numéroté 3/4. Je vais pouvoir mettre en valeur tout ça sur les murs vides de ma maison. Il me faut encore photographier les posters et la seule et unique planche originale que je possède (un cadeau encore).




Pour vous donner une idée des titres que je pourrai développer prochainement
(et pour faire plaisir à Rez :), voici ce que j'ai sur mes étagères, en plus de ceux déjà présentés, parmis bien d'autres et sans parler des classiques.

en comics :
Rinsing stars
Darkness et Witchblade
Spawn

en SF :
Universal War One (excellentissime)
Aldébaran, Bételgeuse
La caste des Méta-Barons
Transgénèse
Le cycle de Cyann

en Heroic fantasy :
Anahire
La complainte des landes perdues
les inévitables Lanfeust et Troll de Troy
Naüja
Les lumières de l'Amalou

en polar :
Berceuse assassine
Le poisson-clown
Le pouvoir des innocents
John Doe !

autres :
Un peu de fumée bleue
Le roi des mouches
20th century boys
Le décalogue
Les passagers du vents
Joe Bar Team
Chiquito la muerte
Minettos Desperados

....


Si vous avez envie de connaître une série plutôt qu'une autre, c'est le moment !
Repost 0
7 juin 2006 3 07 /06 /juin /2006 09:20
Dans la série science-fiction, à la limite de la fantaisie parfois, vous avez Slhoka, une BD très agréable à lire qui n'est pas sans rappeler Lanfeust graphiquement parlant. C'est rigolo parce que Floch, le dessinateur, a travaillé ensuite avec Arleston sur les Naufragés d'Ythaq.

Il s'
associe ici à Godderidge dans une série de quête typique, où le héros, Slhoka, devra sauver le monde et l'harmonie, du chaos.

En mission au dessus de l'archipel des Lemprices, deux pilotes de l'Okrane, victimes d'une avarie, sont contraints d'attérir en catastrophe. A peine posés, ils sont attaqués par un dronkrill, sorte d'énorme serpent à gueule de tyrannosaure et sont sauvés in-extremis par le peuple de l'île, les Dorés. Ils découvrent alors un havre de paix au milieu de la guerre sans merci que se livrent depuis trop longtemps l'Okrane et la Zeïde.

Si l'idée de base est assez classique, le scénario possède quelques qualités et rebondissements intéressants. Dommage que Floch travaille actuellement sur autre chose, parce qu'on reste sur sa faim dans ce 3ième tome. En espérant que le 4ième volet verra le jour...

© Godderidge - Floch - Soleil 2001-2004
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 20:26
Je n'ai que très peu de BD classées humour, mais parmis elles, s'il y en a qui me font toujours rire, ce sont bien mes Calvin et Hobbes. Sans doute parce que j'y retrouve quelque chose de mes filles (une en particulier ? he he :).

Calvin et Hobbes relate les aventures délirantes d'un petit garçon complètement schizo,
Calvin, et de son inséparable tigre en peluche, Hobbes. Calvin passe ses journées à se faire des films dans lesquels Hobbes prend vie et il a bien du mal à revenir dans la réalité étriquée des adultes, d'autant que ces derniers ne sont guère compréhensifs face à ses explications pour le moins farfelues.

Tout un programme qu'on retrouve dès le titre : En avant, tête de thon !, Que fait la police ?, Allez, on se tire !, Enfin seuls !... Plus 20 de albums dont chacun se lit séparément, cela va sans dire.

Estimant en avoir fait le tour, Bill Watterson a décidé de stopper la série fin 95 (le 31 décembre), soit dix ans après son lancement.
 
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
30 mai 2006 2 30 /05 /mai /2006 23:08


Bon, j'ai fini par craquer. J'ai acheté le soft BDgest', un logiciel de gestion de BDthèque. Vous me direz pourquoi faire ? Et bien, je ne suis pas très sûre encore... Je pense que ça va me permettre de faire le point.

Pour 30€, j'ai donc eu un soft très facile à installer et d'emploi assez intuitif (j'ai horreur de lire les manuels :). Ici pas besoin d'être un pro : mêmes menus, mêmes touches de raccourcis que dans les softs, je dirai, grand public. J'ai réussi à trouver sans trop de mal les solutions et contournements sur deux ou trois problèmes sans trop réfléchir. Pour l'instant, je ne suis pas bloquée dans ce que je veux faire (et l'air de rien, peu de softs peuvent s'en vanter). Ensuite le look général est sobre mais sympa, ce qui ne gâte rien.

Mais ce qui reste le plus intéressant, c'est la base associée au logiciel. En effet, en achetant celui-ci, on peut accéder (pendant un an renouvelable :) à la base de données en ligne de Bedetheque et télécharger les caractéristiques de ses BDs dans sa propre base. C'est beaucoup moins fastidieux que de le faire soi-même. On peut également intégrer toutes les autres "petites" choses qui entrent dans une collection (Ex-Libris, figurines, revues, etc).
En outre, un module de prêt, une liste d'albums à acheter (ça c'est à la fois le plus cool et le plus dangereux) ainsi que des stats sur vos achats sont prévus. Et enfin, on peut faire une estimation de sa collection en fonction de la cote attribuée dans la base en ligne ou de la valeur résiduelle sur l'achat (avec pondération en fonction de l'état). Ca ne sert à rien (sauf si vous voulez assurer ou revendre votre collection), mais c'est rigolo. Et on a parfois quelques surprises. De fait, l'album le plus coté chez moi, pour l'instant mais il devrait le rester vu ce qu'il me reste à rentrer, n'est pas le plus vieux loin s'en faut (de 1980), et il est de plus suivi de près par un album assez récent (de 2000). Bon, il est vrai que je n'ai pas beaucoup d'édition originale avant 1995 et que ma "collection" est somme toute assez modeste.

Un petit bémol ? Celui que je mettrais concernerait la base. Celle-ci, si elle regroupe tout de même plus de 45000 titres, est malgré tout incomplète et contient ça et là quelques coquilles. Difficile d'avoir une base à jour (impossible ? :) surtout quand elle est maintenue par la bonne volonté des forumeurs. A quand le couplage avec les bases éditeurs ? Cela permettrait d'avoir les listes exhaustives des différentes parutions d'un titre... si toutefois elles existent. Mais quoi qu'il en soit, on peut se demander quel niveau de précision on attend d'une telle base, celle en ligne et, au final, la sienne.

Repost 0
29 mai 2006 1 29 /05 /mai /2006 10:53
Depuis peu dans les bacs, Angela est une histoire complète de type western très sympa.
Connu pour être l'un des dessinateurs d'Aquablue, Vatine avait déjà travaillé sur les scénarii de Pink Planet et Tao Bang. Il s'associe ici à Pecqueur dans une histoire très wild west sur fond de holdup.

Après la mort de son mari, la mère d'Angela décide de rejoindre avec sa fille son premier amour sur sa concession minière. Mais le travail de chercheur d'or est dur et n'apporte que rarement les pépites tant attendues.

Des personnages forts, attachants, des enchaînements de récit qui donnent du rythme, un scénario intéressant, un graphisme qui personnellement me plaît beaucoup, cette BD a bien des atouts pour vous séduire.

© Vatine - Pecqueur - Delcourt - 2006
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 08:42
Si je n'avais pas croisé Tony Corso sur un salon, je ne l'aurais peut-être même pas ouvert. Il faut dire que Berlion était venu avec son coloriste, Favrelle, lequel était venu avec ... son aérographe !

Alors forcément, face à un rendu aussi spectaculaire
(jugez plutôt), la file des dédicaces n'a guère désempli de la journée tant les candidats étaient nombreux. Et moi, et moi, et moi ....

Berlion et Favrelle, très content de leur coup il faut le dire :), ont bossé jusqu'à l'épuisement, très sérieusement malgré les fous rires au milieu desquels ils sont tout de même arrivés à discuter le coup.

J'ai donc appris plein de petites choses. Ca a démarré quand Berlion m'a posé la sempiternelle question "Vous voulez quoi ?" à laquelle, je ne sais jamais que répondre n'ayant pas lu la BD la plupart du temps.
"Ben euh, ce que vous voulez"
"Ah ... J'aime pas quand on me dit ça"
"...?? "
"Ben oui, en fait, la dernière fois qu'on m'a répondu ça, j'ai fait une sorcière et la femme m'a rétorqué "c'est ce que je vous inspire, ben bravo !""

he he he oui évidemment. Bon. Moi je n'aurai pas été contre une sorcière, après tout on inspire ce qu'on peut (c'est justement ça qui est drôle, je trouve). J'ai eu droit au beau gosse de l'histoire... c'est bien aussi :)

Et puis on a dérivé sur les dédicaces dans les centres commerciaux, expérience que Berlion ne renouvellera pas de si tôt, tant il a apprécié d'être le centre de l'attention suspicieuse des clients qui se demandaient bien qui était ce zigoto, avec sa petite table et tous ses crayons. J'image assez bien la scène "Pardon monsieur, les filtres à café s'il vous plait ?" "euh !?"

Enfin, j'ai appris que Berlion avait emprunté le prénom de son personnage à un agent immobilier et que de nombreux hommes sur la Côte trouvent qu'il leur ressemble. Ils sont pas de la gueule par ici lol. Personnellement, je trouve que Tony ressemble un peu à Berlion, lui même assez beau gosse, mais bon.

Tony Corso est un privé qui travaille à St Tropez et a pour clientèle la Jet Set de la Côte d'Azur.
De tome en tome, on suit ses "affaires". Il est très bien introduit dans le milieu, habite les dépendances d'une somptueuse villa qui appartient à un ami un peu snob versé dans la peinture et doit sa carrière aux recommendations de sa première cliente, une joueuse invétérée et quelque peu volage sur le retour.

En fait, il me fait beaucoup penser à Magnum. Peut-être aussi à cause des chemises à fleurs ou encore à cause du ton, très léger, sans prétention. En tout cas, ça se laisse lire sans aucun doute...

Il faut dire que j'aimais beaucoup Magnum :D.

© Berlion - Favrelle - Dargaud - 2004 - 2006
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
21 mai 2006 7 21 /05 /mai /2006 12:16
Ca y est, j'ai enfin réussi à voir Harry Potter et la coupe de feu (oui je sais, il est censé sortir dans une dizaine de jour mais il a presque fait le tour du monde celui-là pour atterrir dans mon salon :).
Pour le coup, je suis un peu déçue. Alors je l'ai regardé 2 fois pour être sûre. Je sais pas,
il manque quelque chose.
Des bouts d'histoire un peu partout tout d'abord. Les livres sont de plus en plus épais, impossibles à faire passer en totalité je reconnais, mais je me demande du coup si les suppressions se font en concertation avec J.K. Rowling qui, c'est connu, égraine des indices pour la suite un peu partout dans ses romans.
Et puis j'attendais beaucoup de certaines scènes (
ha la la, ces fans alors, quelle bande de casse-pieds) comme par exemple, les dragons dont on ne voit finalement que le Magyar à pointe dans une poursuite qui n'a d'autre intérêt que de pouvoir être reprise dans un jeu vidéo (même si ses déplacements sur le toit du château étaient plutôt sympa) ou bien les pouvoirs charmeurs des étudiantes de BeauxBâtons (qui passent pour des greluches pour le coup, Fleur Delacour en tête, ce qui ne correspond pas au personnage du livre).

En revanche, on a présenté celui-ci comme étant plus sombre, plus effrayant, pas du tout adapté aux enfants... Je ne pense pas en fait, même si ça dépend de l'âge et de la sensibilité du gosse bien sûr.
On entre tout de suite dans le vif du sujet certes, mais dans les premiers, les balades en forêt, Voldemort à l'arrière de la tête de Quirell et le basilic n'étaient pas spécialement joyeux, non plus que le saule cogneur,
les araignées géantes, le loup garou ou encore les détraqueurs.
Non, le plus sombre des quatre films est peut-être Le prisonnier d'Azkaban, même si, dans La coupe de feu, il y a un côté choquant avec la mort d'innocents. Mais ceux qui auront lu les livres savent que plus on avance vers le dénouement, plus il y aura de morts.
On avance aussi en âge et les problématiques ado apparaissent. Ce n'est pas trop mal rendu, le jeu de Rupert s'étant amélioré (il revient de loin, faut reconnaître), même si je n'ai pas apprécié qu'Hermione passe pour une hystérique ce que je n'avais pas, mais pas du tout interprêté comme ça à la lecture.
Dans les bonnes surprises, on a également un lot de nouveaux personnages, dont notament Miranda Richardson excellentissime dans son rôle de
Rita Seekers, l'insupportable journaliste, et Brendan Gleeson qui campe un professeur Maugrey Fol-Oeil plutôt rock'n roll.

Bon, je dois lui reconnaître quelques qualités finalement. Je suis sans doute déçue parce que je l'attendais depuis longtemps et que j'avais pas mal projeté. Peut-être aussi ai-je du mal à supporter les incohérences qui sont de plus en plus nombreuses entre les différents volets (c'est ça d'avoir des réalisateurs différents à chaque fois ou presque, chacun veut mettre "sa" touche). Mais bon, ça ne m'empêchera pas de le revoir.

© J.K. Rowling - Warner Bros
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté cinéma
commenter cet article
20 mai 2006 6 20 /05 /mai /2006 09:10

La BD

Auteur : Frank Miller
Editions : Marvel


Le personnage d'Elektra apparaît pour la première fois en 1979 (1981 ?) dans la série Daredevil. Je me souviens d'une revue d'Elektra en aquarelle lue dans les années 90 absolument magnifique. Je n'arrive pas à en retrouver les références.

De nombreux personnages de comics sont plus ou moins psychotiques. Elektra est l'un des plus barrés de mon point de vue, et l'un des plus intéressant aussi, car pleine de contradictions. Elle parait froide et décidée, mais se bat contre ses démons intérieurs.

Traumatisée par la mort de son père, diplomate grec tué sous ses yeux par erreur par un policier lors d'une prise d'otage (on est dans la BD là pas dans le film :), elle devient elle-même un assassin impitoyable. Elle loue ses services au plus offrant mais reste très proche de Daredevil, un justicier, dont elle est amoureuse. Elle aura d'ailleurs le même sensei que lui : Stick jusqu'à ce que ce dernier la chasse parce qu'elle n'arrive pas à se remettre de la mort de son père et en veut à la terre entière. Elle n'aura alors de cesse que de prouver sa valeur à son ancien maître d'arme en entrant dans la Main, une organisation criminelle...
Petit détail, elle est morte véritablement puis a été ressuscitée par un disciple de Stick.

Elektra - 2005

Réalisateur  : Rob Bowman
Production : 20th Century Fox
Site web : http://www.elektramovie.com/


Un personnage tourmenté donc, que le jeu de Jennifer Garner ne rend pas vraiment, je trouve.
Le film se déroule au delà de sa résurrection (puiqu'elle est morte dans le film Daredevil) et s'appuie sur la relation Elektra - Stick. Pour la petite histoire, le personnage du contrat, créé pour l'occasion, est appelé Mark Miller en référence à Mark Millar, dessinateur de la série (et peut-être aussi F. Miller :). click

© Marvel
Repost 0
19 mai 2006 5 19 /05 /mai /2006 21:23
C'est amusant les coïncidences. Aujourd'hui en dépoussiérant mes comics dont on m'a fait comprendre qu'ils étaient mal rangés (ce qui est un peu vrai je reconnais), je suis tombée sur une vieille série, Ghost, dont le numéro 5, dernier épisode de chez Semic qui date toute de même de août 2000 (ça en fait de la poussière !), a sur sa couverture et dans ses pages un démon rouge à la main de pierre...

Du coup, je l'ai relu. C'était pas mal Ghost. Comme un certain nombre d'autres séries qui ont été arrêtées comme ça du jour au lendemain. Pourtant, du point de vue de Ghost, chez DarkHorse, on a plus d'une trentaine de revues. Celle-ci est signée Mike Mignola, évidemment. Je n'ai pas encore retrouvé les 4 premiers tomes perdus au milieu des autres, mais je ne désespère pas.

C'est sans doute cette facilité à stopper des séries en cours qui m'a détachée des comics. Ca, plus un déménagement dans un bled où la seule librairie ne vend pas ce genre de revues (ils ne savaient même pas de quoi je parlais quand je leur ai demandé, incroyable, non ?) et une ou deux autres raisons, et j'ai stoppé net moi aussi. Mais de retomber dessus me donne envie de trouver une librairie digne de ce nom.
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
17 mai 2006 3 17 /05 /mai /2006 15:56
Dans un peu plus d'une semaine, partout en France, des évènements sont prévus pour la fête de la BD. De quoi vous plonger dans le 9ième art au hasard des ateliers, des dédicaces, des expositions, des jeux-concours, des festivals/salons et autres opérations spéciales prévus pour l'occasion et ce dans des endroits parfois improbables.

Ainsi dans la galerie commerciale d'Atout Sud à Rezé (44) est prévu une exposition sur Loisel, Gunnm et Ghost in The Shell. Etonnant non ? Bon, c'est une grosse galerie commerciale à côté d'une grosse ville, Nantes, mais Loisel et Gunnm, je ne vois pas le rapport, mis à part que j'adore les deux ;-)

Petit bled ou grosse ville, festival ou simple boutique, chacun organisera donc ses bulles sur de petits ou gros évènements et vous fera découvrir ses trésors.

Pour plus d'information sur
ce qui se passera dans votre région, vous pouvez regarder ici, sur le site officiel.
Repost 0