Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A suivre...

challengeabccritiques1

A.B-D-K-

Liste D'articles

  • Fate Stay Night - Unlimited Blade Works
    Mais que fait LaPoof ? Voici un mois, voire plus, que je n'ai donné aucun signe de vie. C'est que je suis tombée dans un piège chronophage, quoique volontairement il faut bien l'avouer. J'ai mis le pied, les mains, les deux neurones qu'il me reste dans...
  • Aube
    暁 akatsuki, l'aube On'yomi : キョウ, ギョウ / kiu, giu Kun'yomi : あかつき / akatsuki 12 traits Niveau 7e année (collège) Radical 72 日 Ce kanji fait partie des kanjis traditionnels tolérés dans les noms et, dans ce cas, peut se lire あき[aki] ou encore あきら[akira]...
  • De la mondialisation et de ses difficultés inattendues
    Parfois, on rencontre des difficultés inattendues. Il y a deux ans je déménageais à Maurice, zone Afrique donc EMEA, ça a son importance . N'ayant pas amené avec moi la totalité de mon barda et ayant désespérément besoin d'imprimer, j'ai fini par acheter...
  • Le père ... No!
    Une toute petite BD un brin irrévérenscieuse mais de circonstance aujourd'hui avec Le père... No! Découvrez l'envers du décors ! Prenez en compte les sentiments de ce forçat de la fête organisée et plaignez-le, vraiment, le petit père ne rêve que de dire...
  • L'eau
    水 mizu, l'eau On'yomi : スイ / Sui Kun'yomi : みず / Mizu Je déroule mon fil avec aujourd'hui le kanji de l'eau, plus facile que la pluie avec ses quatre traits. Comme celui de la pluie, il fait partie des 80 kanjis à apprendre en première année de primaire...
  • Okko
    Okko est une BD d'aventure dont l'action se situe dans un Japon médiéval légèrement saupoudré de fantastique avec quelques démons et divinités plus ou moins conciliantes . L e style samouraï est repris ici sans son vernis romanesque, un peu comme dans...
  • La pluie
    雨 Ame, la pluie On'yomi : ウ / U Kun'yomi : あま / Ama ou あめ / Ame Un kanji de circonstance aujourd'hui où de brèves ondées viennent rafraîchir l'air. On le retrouve dans tout un tas de concepts mettant en cause la pluie, comme bruine, nuages de pluie, ouragan,...
  • Question de look
    Je m'exaspère moi-même. Le look de ce blog ne me convient pas. Le design qu'il avait depuis sa création ou presque a fini par me lasser. Malgré les nombreux style proposés par over-blog, rien ne me convient tout à fait. Je vais devoir mettre le nez CSS...
  • Le sourire du clown
    Une série en trois tomes finie qui met en scène la vie d'une cité, ses habitants, ses espoirs, sa violence, son amertume, ses rires, son curé, ses imams, le tout sur fond d'enquête autour d'un meurtre, celui de Groko, simple clown qui rêvait de changer...
  • Nabi
    Non, je ne vais pas vous parler du mouvement artistique éponyme, mais vous emmène faire un petit détour du côté du manhwa, le manga coréen, avec un titre au graphisme époustouflant. C'est ce dernier qui m'avait fait choisir cet ouvrage au milieu des autres...
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 11:35

Depuis que nous sommes à Maurice, nous avons pour la première fois pris un abonnement à Canal Sat. Nous n'avons pas le bouquet intégral, mais mes filles peuvent et adorent regarder Game One.

En ce moment, nous y pouvons voir les épisodes de Nicky Larson (City Hunter dans son titre original), le privé de Shinjuku aux incroyables reflex et au sang froid imperturbable. Imperturbable, sauf en présence de jolies femmes, c'est un coureur de jupon invétéré. Il travaille en tandem avec Laura (?) qui se charge de le rappeler à l'ordre de manière "pesante".

C'est un animé à l'ancienne mode, avec un graphisme vieillot, aucun liant entre les épisodes... Mais bon ni plus ni moins que les Super nanas ou Ben 10 finalement. Le personnage de Nicky est sympathique, et quoique très lourd dans l'ensemble, il laisse apparaître un petit côté chevaleresque qui le sauve un peu. Les filles aiment bien, sans tout comprendre, même si elles se doutent bien qu'il y a des sous entendus "pas nets".

La chanson du générique est facile et bien rythmé, elles la connaissent par coeur ou presque.

Rappelez-vous

"...Aucun danger ne l'impressionne
Les coups durs il les affectionne
Et la justice le passionne
Nicky Larson ne craint personne..."

Et ma Nana, troisième du nom, 6 ans, de reprendre de sa voix douce :

"... Surtout quand la fille est mignonne
Licky Larson ne craint personne !"

Ce glissement de sonorité a beaucoup fait rire son papa. Quand on sait que to lick se traduit par lécher, battre ou vaincre, (si on en croit Médiadico), on se dit que c'est un très bon surnom au bout du compte.

Repost 0
Published by La Poof - dans Côté animes
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 05:38
On peut difficilement aller au Japon sans parler d'Amélie Nothomb.

Les deux ouvrages de la demoiselle qui m'ont le plus diverti sont sans nul doute Stupeur et tremblements et Ni d'Eve
Ni d'Adam. Dans le premier, elle parle de son expérience professionnelle pendant son séjour au Japon, et dans le second, de son expérience personnelle (et amoureuse) au même moment.

Je me devais d'en parler avec mon hôte, mon beau-frère, qui vit et travaille au Japon depuis 9 ans, aussi bien intégré qu'on puisse l'être en pays étranger.

Et bien, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'aime pas Nothomb

En fait, d'après lui, l'ensemble des français en expat au Japon ne l'aime pas.


" Elle raconte n'importe quoi. "


hmmm

Mais alors, ces deux livres seraient à caractère autobiographique mais (fortement) romancés ? ...

Moi qui croyais que l'histoire était vraie. On vit parfois des trucs invraissemblables, alors pourquoi pas ? Une bonne touche d'humour et d'autodérision par dessus, une écriture sans faille, un rien corrosive et on obtient assurément un bon roman... Savoir qu'il n'en est peut-être rien me navre un peu.

Effectivement, renseignements pris sur Wikipédia, Stupeur et tremblements est "
un roman revendiqué autobiographique" dans lequel elle "romance" son expérience...

Pour ce qui est de
Ni d'Eve Ni d'Adam, aucun doute, c'est du roman inspiré de sa vie personnelle.

Mais bon, ces deux ouvrages m'auront tout de même fait beaucoup rire.

Dans un tout autre genre, Le fait du prince m'a fait déliré.


J'ai choisi ce livre à cause du titre. Il faut reconnaitre à Nothomb qu'elle a des titres assez accrocheurs. Mais je me méfie un peu de ses ouvrages parce que certains me sont restés abscons.


En tout cas celui-là  m'a attiré inexorablement et je ne regrette pas de l'avoir acheté.

Il m'a fait déliré
parce qu'il est de la même veine (quoique mieux écrit il est vrai, tout le monde ne s'appelle pas Nothomb tout de même) que le roman que mon homme corrige en ce moment. A savoir : un brin de surréalisme teinté de réflexion sur la vie et ses revirements.
J'ai adoré. Il fait partie de mon top trois des livres de Nothomb pour le moment. Je suis loin d'avoir tout lu ceci dit.
Le saviez-vous ? Elle écrit chaque année plusieurs romans (
J'écris 3,7 romans par an, c'est un rythme, je l'ai constaté après coup.) et en édite un. Une poire pour la soif ? Apparemment non. Ce sont des ouvrages trop mauvais (selon ses propres dires) ou trop personnel (selon d'autres sources) pour qu'elle souhaite les éditer.
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bouquins
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 06:55
Je suis restée 3 semaines au Japon, le pays du manga.

Des mangas par centaines, partout, dans les moindres convinient store (des petits magasins de quartiers ouvert 7/7 24/24)...

...des mangas connus dont on n'a pas encore les derniers tomes en France, des pas connus, des trucs qui avaient l'air vachement sympa, d'autres plus surprenants...

Rubic collector...des goodies dans tous les sens, du rubic cube au calendrier, en passant par toutes les pubs possibles représentées par des persos de mangas....

...Et une frustration terrible : je ne parle ni ne lis le japonais...

 boooouuuuuuuuhhh   

Vous voyez d'où me vient cette grande résolution maintenant ?

Sur la première photo, si vous vous amusez à compter, vous trouverez environ 40 livres par étagère. Soit 280 par section. On ne le voit pas mais il y avait 4 sections par rangée (1120), devant et derrière (2240) et quatre rangées (8960). J'en avais autant derrière mon dos, plus d'autres sur le plot central et d'autres encore éparpillés dans d'autres secteurs... Sans doute plus de vingt mille BDs...

Billes des salles de jeuxPour info les mangas classiques sous format livre coûtent environ 390 Yens (3,25 €). Les plus épais sont à 590 Yens (~5 €). Les parutions à la semaine sont beaucoup moins chères. Combien m'avait dit Seb déjà ? 20 ? 30 Yens ? (0,20 ? 0,25 € ?) Je ne me souviens plus. De quoi laisser rêveur sur les marges des éditeurs en France...
Mon beau-frère, conseillé par mes soins, a trouvé les 13 tomes de Death Note ( d'occasion, ils ne se vendent plus neuf, en tout cas plus sur internet) pour 1000 Yens (8 €). Il connaîtra la fin avant moi.....

Je suis resté assez surprise, même si, en y réfléchissant, il n'y a pas de quoi, par le volume des titres japonais. Je ne sais pas comment dire, mais il y a là une véritable culture, riche, pleine et complètement inconnue ou presque. Je serai curieuse de savoir combien de titres seront finalement traduit en français (et je ne parle pas des mangas). Toute proportions gardées (ils sont tout de même deux fois plus nombreux que nous) je ne suis pas sûre qu'il y aie la même production en France. Evidemment, je n'ai pas pu voir qu'elle est la part d'ouvrages importés. Je me demande s'ils en ont autant que chez nous.

Petit détail amusant, que ce soit pour éviter que les gens ne lisent par dessus son épaule dans les transports ou pour conserver une certaine intimité dans ses lectures ou simplement pour protéger son livre, le japonais le glisse dans une espèce de jaquette en tissus.
Repost 0
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 17:31

Têtes à voeuxMes meilleurs voeux 2009

aux visiteurs de ce blog quelque peu délaissé... En vous souhaitant de trouver tout au long de cette année ces perles qui nous touchent.

 

2008 aura vu la baisse sensible de mes lectures DBesques de 2007 se confirmer (plus de tunes, pas de temps pour courir les librairies et les salons) et l'augmentation exponentielle du nombre de films vus (c'était pas très dur, j'étais proche du zéro absolu). Elle aura été celle de ma découverte des mangas et autres animés, de quelques drames personnels (l'abandon de ma collection toute entière dans un grenier dont l'étenchéïté est plus que douteuse, la mort de mon disque dur et la disparition dans les limbes informatiques de quelques 500 Gb de films, animes et autres musiques), de quelques joies aussi (La récupération de ce site malgré les dates et delais largement oubliés (merci qui ? Merci Geraldine !!). Elle s'est terminé sur la résurrection partielle des mes données, enfin si tant est qu'un clonage puisse être considéré comme une résurrection... Une plutôt bonne année dans l'ensemble.


Mais voici venu le temps des bonnes résolutions, alors je me dois d'en prendre quelques unes ici :

  • Ecrire un article par semaine au minimum sur ce blog. J'aurai voulu promettre davantage, mais ce ne serai vraiment pas réaliste.
  • Acheter et lire une BD par semaine en moyenne. C'est une gageure ici à Maurice. Il va falloir que je trouve des sources d'approvisonnement détournées pour tenir ce challenge.
  • Mettre en ligne toutes mes lectures, y compris celles des deux derniers mois de 2008... hmmmm pas facile non plus, j'ai une vingtaine d'ouvrages de retard. Je lis beaucoup plus vite que je n'écris. Et puis cette résolution est en contradiction avec le rythme raisonnable de la première (résolution, faut suivre là hein). A mon avis celle là, c'est déjà mort.
  • Etre en mesure de lire un manga en japonais d'ici la fin de l'année. D'où ça sort cette résolution ? Vous le saurez bientôt...
  • Refaire le look de ce site qui date tout de même d'il y a deux ans.
En échange, je vous demanderai d'en prendre une (de résolution). C'est pas la coutume ? Ben je vois pas pourquoi. Après tout, c'est un troc, non ? Aller quoi !!! Pleeeaaaase !! Laissez-moi des commentaires !!!!

Biz à tous (Y en aura pas d'autre avant l'année prochaine, je vous rassure)
Repost 0
12 novembre 2008 3 12 /11 /novembre /2008 04:18
Les petits secrets d'EmmaEcrit par l'auteur de la série de L'accro du shopping, Sophie Kinsella, Les petits secrets d'Emma est un roman de l'été type : romantique, avec une pointe d'humour et croustillant. Qu'est-ce que c'est rafraîchissant ! Un vrai livre de gonzesse.

En plus celui-ci est vraiment drôle. Au point de me faire marrer toute seule à la terrasse du Lite Bar sous le regard mi-amusé, mi-condescendant des autres clients.

Emma est une jeune assistante en marketing londonienne. Coincée entre une vie professionnelle qui a du mal à démarrer et une famille à qui elle rêve de faire ses preuves, elle oscille entre moments d'exitations et coups de blues. Mais surtout Emma a des secrets, des dizaines de petits secrets sans importance qu'elle n'avouerait pour rien au monde. Et voilà qu'après une journée particulièrement difficile et deux ou trois vodka pour se remonter le moral, alors qu'elle est persuadée que l'avion dans lequel elle est assise va s'écraser, elle se retrouve à tout débaler, tout, absolument tout, à un parfait inconnu qui aurait du le rester.
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bouquins
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 04:27

Le centre culturel Charles Baudelaire de Rosehill organisait, en ce début de mois, île courts 2008, festival international du court métrage à Maurice.

Ce que j'aime dans les courts métrages, c'est qu'il font passer un maximum d'émotions et de messages en un minimum de temps. C'est un exercice très différents du cinéma je trouve, proche de la nouvelle plus que du roman, accentuant le trait pour permettre une lecture rapide. L'humour y est souvent très présent, même si il est parfois caustique (ce qui n'est pas pour me déplaire). Satiriques ou délirant, ils amènent un regard nouveau sur un thème souvent inattendu voire dérangeant.

A une époque à la télé il y avait des émissions sur les courts métrages. Il y en a une que je regardais souvent (je ne sais pas si j'ai jamais su son nom ;) ). De ces nombreuses heures de visionnage, je ai retenu deux titres : Le seau bleu et La mort du rat. C'est marrant que ces deux-là m'aient marqué. Pour la petite histoire je n'ai croisé qu'une seule autre personne qui avait vu La mort du rat, l'instit de ma fille.

Les trois courts métrages que j'ai vu avec la classe de ma fille troisième du nom sont classé jeunesse bien sûr. Ils étaient très différents les uns des autres mais me semblent être tous les trois assez vieux. C'est marrant parce que, vérification faite, deux d'entre eux sont de 2007.

Isabelle au bois dormant Isabelle au bois dormant - Sleepy Betty

un film de Claude Coutier (2007 / Canada / 9 min)

Le conte de Perrault revisité dans un monde anachronique et loufoque. On y croise la Reine Victoria et le Prince Charles aux côtés d'un martien émotif et de dragon à tête d'élan.

C'est drôle et accessible à tous les âges par sa lecture à plusieurs niveaux : scènes cocasses et références culturelles se cotoient.


Le ballon rougeLe ballon rouge

(1956 / France / 45 min)

Y a pas à dire, le rythme des films a grandement changé en 40 ans. Même si les courts métrages ne suivent sans doute pas les mêmes canons que les films d'action, celui-ci nous a paru bien longuet. Et c'est dommage parce que l'histoire est intéressante. Ce n'est pas un film humoristique, mais une critique de la société (du moins celle des enfants des années 50) avec pour thème l'enfance, l'envie, la méchanceté.

C'est un film qui à son époque a été beaucoup primé. Pour le thème développé sans doute mais peut-être aussi pour ses prouesses techniques (pour l'époque je trouve que les effets spéciaux ne sont pas mauvais, mais je ne suis pas une spécialiste)

La Saint FestinLa Saint Festin

Anne-Laure Daffis et Léo Marchand (2007 / France / 15 min)


Hourrahhhh ! Demain c'est le 40 novembre ! C'est la Saint Festin, la grande fête des ogres ! Alors si vous n'avez pas encore attrapé d'enfant, dépêchez-vous et .... bonne chasse !

Perdre ses dents pour un ogre c'est embêtant

Il est bien attachant cet ogre qui ne rêve que de gâteaux enfant/framboise/chocolat. C'est qu'il se prépare à la Saint Festin mais le pauvre a  quelques difficultés à réunir les ingrédients depuis qu'il a perdu ses dents

Très primé lui aussi, ce film a été réalisé avec de multiples techniques qui lui donnent une texture particulière qui personnellement m'a un peu destabilisée au départ. J'ai un peu de mal quand on mélange dessins, collages, images réelles. Mais finalement le rendu est marrant.

Repost 0
Published by La Poof - dans Côté cinéma
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 10:29
Les cerfs-volants de KaboulVoici un livre que je n'aurais jamais acheté par moi même. Je ne sais pas pourquoi au fond, peut-être le titre. Ce n'est pas le genre de littérature qui m'attire habituellement. Je n'aime pas les romans bien pensant qui jouent sur les cordes sensibles. Y a rien à faire, ça me hérisse. Aussi quand une collègue de mon homme me l'a offert pour mon anniversaire, je l'ai ouvert plus avec une curiosité méfiante teintée d'obligation sociale que par envie réelle.

Et puis ... je ne l'ai plus refermé avant de l'avoir fini.

Ce livre est une pure merveille. Son écriture est limpide, sans faux semblant, mais toute en pudeur. Il conte l'histoire d'un jeune afghan Amir, fils unique d'une riche famille de Kaboul et du fils de son serviteur le doux Hassan. Car c'est avant tout une histoire d'amitié, de jalousie fraternelle, de despotisme infantile, de trahison, de culpabilité rentrée, de non-dit familiaux, de rédemption.

Mais c'est aussi un drame en trois actes au travers duquel on découvre l'histoire de ce pays et la vie à Kaboul avant qu'elle ne soit marquée par les évènements et la guerre,
avec ses ethnies cohabitant chacune à sa place, par habitude. Ici, pas de misérabilisme, pas de  voyeurisme, mais un terrible constat sur les atrocités de la guerre et des acteurs qui vont être pris dans une tourmente qu'ils ne comprennent pas toujours et qui les laissera parfois brisés.
De nombreux thèmes pour un roman dont la psychologie des personnages est brossée avec une grande finesse.

"En tant qu'Afghan, je savais qu'il valait mieux souffrir qu'être impoli. Je me forçais à sourire."

Pour ce premier roman, Khaled Hosseini a créé la surprise en vendant plus de 8 millions d'ouvrages en grande partie grâce au bouche à oreille. Ce n'est pas pour rien : ce livre est un petit bijou.

© auteur : Khaled Hosseini - 2003
© éditeur Fr : Befond - 2005
© photo couverture : Spencer Platt
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bouquins
commenter cet article
26 juillet 2008 6 26 /07 /juillet /2008 14:51
Basilisk 1Voici un manga en cinq volumes que j'ai eu le plaisir (et la chance) de découvrir dans un book shop à environ 20 km de chez moi. Je dis la chance parce que, depuis février cette année je suis en expatriation à Maurice, et qu'ici, trouver des livres, en français, ou mieux, des BDs est une sacré gageure. Il y a bien les inévitables Astérix et autre Tintin, mais pour le reste ce n'est pas simple. Mais parfois, sur un coup de chance, on trouve une série complète que, miracle ! on n'a pas encore. Dans ce cas là, il ne faut pas hésiter et faire chauffer sa carte bleue parce qu'on n'est pas sûr, mais alors pas sûr du tout, qu'elle y sera encore dans quelques jours. Sans compter que les approvisionnements suivent un rythme encore très nébuleux pour moi. Du coup quand j'ai vu les Basilisk au Book Court de Trianon, du tome 1 au tome 5, je n'ai pas résisté bien longtemps.

Je ne m'y connais pas beaucoup en manga mais il me semble que cinq tomes c'est peu. La plupart du temps, quand j'en trouve ici, j'ai le choix entre le 7, le 12, le 23.... Bref.
Basilisk 2
Cette série est bien ficelée. Elle est tiré d'une nouvelle, Koga Ninpo Cho, écrite par Futaro Yamada (1922-2001). J'ouvre ici une parenthèse que je ne fais pas habituellement. Je n'ai pas trouvé grand chose sur Yamada. La biographie est mince et je n'ai pas la liste des oeuvres de ce noveliste qui semble pourtant célèbre au Japon. En revanche, j'ai trouvé une liste de films, adaptations de ses nouvelles. Du côté de Koga Ninpo Cho, pas de traces véritables non plus. Elle semble faire partie d'une série de nouvelles sur les Ninjas, les Ninpo Cho, littéralement les Parchemins Ninjas, écrites à la fin des années 50 et qui sont à l'origine du mythe ninja actuel. Ce n'est d'ailleurs pas la seule a avoir été mise en dessin par Masaki Segawa apparemment. J'ai trouvé par hasard sur le net Yagyu Ninpo Cho, pas encore disponible en français à priori, mais il y en a peut-être d'autres. Il existe également un anime en hommage aux Ninpo Cho, Ninja Scroll. Koga Ninpo Cho, quant à elle, a été éditée en France en 2007 sous le titre de Shinobi. Vous l'aurez deviné, le film du même nom en est issu. Basilisk, lui, a donné naissance à une série anime manga éponyme en 24 épisodes.

Un grand nombre de titres pour une nouvelle au départ, vous ne trouvez pas ?.

Afin de choisir lequel de ses fils, Takechiyo ou Kunichiyo, lui succèdera, le seigneur Tokugawa décide d'avoir recours à deux clans ninjas. Dans l'espoir d'éliminer définitivement leurs rivaux, le clan Tsubo d'Iga et le clan Manji de Koga, ennemis de toujours, acceptent de représenter chacun l'un des héritiers et d'engager dix combattants dans cette lutte sans merci. Le pacte de non agression qui les liait est levé, les combats s'engagent presque aussitôt tant les ninjas des deux clans sont impatients d'en découdre. Gennosuke Koga et Oboro Iga, profondément épris l'un de l'autre, vont dès lors être pris dans cette tourmente.

J'ai lu dans un article que Koga Ninpo Cho est considéré comme "une transposition nippone de Roméo et Juliette". J'aime beaucoup cette remarque, je trouve que c'est exactement ça, une variation violente et trash sur le thème. On a un bon dosage entre les scènes de combats, les scènes plus osées et les scènes romantiques. A ne pas mettre entre toutes les mains, mais une bien bonne série qui se laisse dévorer.

© KUROKAWA - Masaki Segawa / Futaro Yamada

Basilisk 3Basilisk 4Basilisk 5
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bulles
commenter cet article
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 13:47
Voilà un bouquin de SF excellent et d'une écriture très agréable pour ouvrir cette toute nouvelle catégorie "Côté Bouquins". Déjà 4 tomes d'environ 450 pages, mais qui se laissent lire d'une traite (en tout cas les 2 premiers tomes, ma médiathèque n'avait pas les 2 derniers grrr...) tant il y a de matière et de rebondissements, le tout écrit par un dénommé Jérôme Camut, auteur et scénariste parisien.

Malhorne commence comme un thriller / polar qui vous entraine à la recherche de mystérieuses statues scrupuleusement identiques si ce n'est le matériau utilisé pour les réaliser. Celles-ci sont disséminées sur les 5 continents et réalisées à des périodes très différentes. Leur simple réalité est un défi pour les chercheurs dont Franklin Adamov ethnologue qui découvre par hasard l'une d'elle en Amazonie. D'empreintes en écrits, toute une équipe remonte le fil de ce mystère improbable qui se tisse autour d'un dénommé Malhorne.


© Camut - Bragelone - 2004 - 2006
Repost 0
Published by La Poof - dans Côté bouquins
commenter cet article
14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 14:19
Un jour on décide de faire un blog... on s'y attèle, on s'y attache, on s'y noie et puis on s'essouffle, petit à petit, on s'étiole... enfin surtout le blog d'ailleurs...
Et puis voilà, ça fait un an que le blog existe, du moins celui-ci, ici sur la plateforme d'over-blog. C'est marrant cette distorsion du temps qui vous donne à la fois l'impression que c'était hier et il y a un siècle.... J'aurai été assidue, régulière dans l'effort durant ... aller va 4 ou 5 mois... juste le temps de l'euphorie du début... et puis plus rien ou pas grand chose... et pourtant LaPoof vit sa vie. Toute seule sans personne pour la mettre en avant dans le monde de la blogosphère, elle attire, rassemble et séduit autour de 80 visiteurs par jour ... ce qui me laisse à la fois ravie, rêveuse et un peu honteuse d'avoir déserté mon poste je dois dire...

Pensez un peu ! Ce blog essentiellement composé d'articles sur la BD attire chaque mois plus de 2000 visiteurs ! Moi qui désespérais de parvenir à me faire référencer !
Alors, juste pour dire et pour rire sachez que ceux qui s'égarent ici sont particulièrement attirés par les ouvrages jeunesse dont L'amoureux, lu 160 le mois dernier, au top des visites depuis des mois et que je vous avais présenté pour la St Valentin il y a un an tout juste et L'ogre, le loup, la petite fille et le gâteau, lu 140 fois. Ils sont suivi de près par La geste des chevaliers dragons (~90 lecteurs), Révélations et Les enquêtes du chat noir, un de mes tous premiers articles. A l'inverse, au fin fond des abysses du classement, on trouve Fermier de famille, un petit article sur les Amap à l'une desquelles, un an plus tard, je viens d'adhérer. (Gare les filles ! Les soupes de cucurbitacées arrivent ! Damned il va falloir trouver des recettes °-°)

Sans compter que quelques uns prennent des nouvelles, laissent un petit mot et comme Soeur Anne ne voient rien venir ou presque... :)
Alors du coup l'autre jour quand je suis venue rendre visite à LaPoof pour voir un peu ce qu'elle devenait et qu'on m'a informée que le bail allait s'arrêter, je me suis dit que non, ça ne pouvait pas finir comme ça et j'ai rempilé pour quelques mois de plus. J'ai encore des choses à dire, des compagnons d'insomnie à vous présenter, en espérant qu'ils vous plaieront.




Repost 0