Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A suivre...

challengeabccritiques1

A.B-D-K-

Liste D'articles

  • Fate Stay Night - Unlimited Blade Works
    Mais que fait LaPoof ? Voici un mois, voire plus, que je n'ai donné aucun signe de vie. C'est que je suis tombée dans un piège chronophage, quoique volontairement il faut bien l'avouer. J'ai mis le pied, les mains, les deux neurones qu'il me reste dans...
  • Aube
    暁 akatsuki, l'aube On'yomi : キョウ, ギョウ / kiu, giu Kun'yomi : あかつき / akatsuki 12 traits Niveau 7e année (collège) Radical 72 日 Ce kanji fait partie des kanjis traditionnels tolérés dans les noms et, dans ce cas, peut se lire あき[aki] ou encore あきら[akira]...
  • De la mondialisation et de ses difficultés inattendues
    Parfois, on rencontre des difficultés inattendues. Il y a deux ans je déménageais à Maurice, zone Afrique donc EMEA, ça a son importance . N'ayant pas amené avec moi la totalité de mon barda et ayant désespérément besoin d'imprimer, j'ai fini par acheter...
  • Le père ... No!
    Une toute petite BD un brin irrévérenscieuse mais de circonstance aujourd'hui avec Le père... No! Découvrez l'envers du décors ! Prenez en compte les sentiments de ce forçat de la fête organisée et plaignez-le, vraiment, le petit père ne rêve que de dire...
  • L'eau
    水 mizu, l'eau On'yomi : スイ / Sui Kun'yomi : みず / Mizu Je déroule mon fil avec aujourd'hui le kanji de l'eau, plus facile que la pluie avec ses quatre traits. Comme celui de la pluie, il fait partie des 80 kanjis à apprendre en première année de primaire...
  • Okko
    Okko est une BD d'aventure dont l'action se situe dans un Japon médiéval légèrement saupoudré de fantastique avec quelques démons et divinités plus ou moins conciliantes . L e style samouraï est repris ici sans son vernis romanesque, un peu comme dans...
  • La pluie
    雨 Ame, la pluie On'yomi : ウ / U Kun'yomi : あま / Ama ou あめ / Ame Un kanji de circonstance aujourd'hui où de brèves ondées viennent rafraîchir l'air. On le retrouve dans tout un tas de concepts mettant en cause la pluie, comme bruine, nuages de pluie, ouragan,...
  • Question de look
    Je m'exaspère moi-même. Le look de ce blog ne me convient pas. Le design qu'il avait depuis sa création ou presque a fini par me lasser. Malgré les nombreux style proposés par over-blog, rien ne me convient tout à fait. Je vais devoir mettre le nez CSS...
  • Le sourire du clown
    Une série en trois tomes finie qui met en scène la vie d'une cité, ses habitants, ses espoirs, sa violence, son amertume, ses rires, son curé, ses imams, le tout sur fond d'enquête autour d'un meurtre, celui de Groko, simple clown qui rêvait de changer...
  • Nabi
    Non, je ne vais pas vous parler du mouvement artistique éponyme, mais vous emmène faire un petit détour du côté du manhwa, le manga coréen, avec un titre au graphisme époustouflant. C'est ce dernier qui m'avait fait choisir cet ouvrage au milieu des autres...
6 février 2006 1 06 /02 /février /2006 20:49

Borgia1 Ou quand un maître es "scénario trash" et un maître es "dessins suggestifs" s'associent. Ca donne une série (deux tomes pour l'instant) qui tient ses promesses.

Borgia est une BD historique qui retrace l'arrivée au pouvoir de la famille du même nom dans l'Italie du XVième et XVIième sciècle. Il faut reconnaître que les talents de Jodorowsky et Manara rendent à la perfection cette période sombre de l'histoire chrétienne. Jodorowsky tient là des personnages dénués Borgia2de scrupules et d'une rare violence comme il les affectionne et met en scène  leur accession au pouvoir faite de machinations, d'assassinats et d'alliances. Le dessin de Manara, si explicite, nous plonge dans l'histoire et dans l'époque et en dépeint avec brio le luxe, la misère, la violence et bien sûr le stupre.

Pour public averti. 

© Jodorowsky - Manara - Albin Michel - 2004 et 2006

Repost 0
Published by Lapoof - dans Côté bulles
commenter cet article
3 février 2006 5 03 /02 /février /2006 20:48

Les mauvaises gens Un titre accrocheur pour une BD décalée que je qualifierai de documentaire.

Des années 50 aux années 80, Davodeau retrace le destin d'un couple  typique de la région des Mauges, ses parents, et à travers eux celui d'une région coincée entre les églises et les usines.

Etonnament, on est retenu au fil des pages par ces "histoires ordinaires" et on n'a de cesse que de terminer ce livre pourtant volumineux (+180 pages). Il faut dire que des aller-retour incessant entre les souvenirs et les interviews rythment le récit.  Le choix des encrages en niveau de gris est particulièrement adapté au sujet.

Il a obtenu le prix du public au festival d'Angoulême de cette année.

© Davodeau - Delcourt 2005

Repost 0
Published by Lapoof - dans Côté bulles
commenter cet article
2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 20:46

    Blacksad - Quelque part entre les ombresBlacksad - Artic-NationBlacksad - Ame rouge

Ca y est ! J'avais résisté vaillament en pensant que le Père Noël me l'amènerait, je viens de me l'offrir. Je parle du Tome 3 bien sûr.

L'occasion pour moi de parler de cette série pas comme les autres.

 

Plébiscité par les lecteurs dès la sortie du premier tome, Blacksad est un polar avec toutes les références du genre : un détective solitaire un rien loser, des ambiances sombres, des enquêtes sordides, des personnages parfois ambivalents aux caractères bien brossés, une action qui se déroule au coeur de l'Amérique des années 50 plus précisément de New-York... Tout y est, même la voix off et l'indispensable imperméable. 

Blacksad T3 personnages

Jusque là rien de bien original me direz-vous, si ce n'est que Juan Diaz Canales avait prévu dès la toute première mouture des personnages anthropomorphes à têtes d'animaux. Le choix de l'espèce est fonction du caractère du personnage et de sa place dans l'histoire. Les auteurs jouant sur les stéréotypes, cela donne à l'histoire un niveau de lecture supplémentaire intéressant. Pour exemple, le héros de la série est John Blacksad, un chat noir au museau blanc, un charmeur qui n'hésite pas à se lancer dans la bagarre au besoin.

Blacksad T2 Exemple découpage/cadrage L'ambiance « film noir » est particulièrement bien rendue par le travail de Juanjo Guarnido dont l'approche est très cinématographique dans les cadrages ciblés,  les perspectives audacieuses et dans le découpage qui bénéficie aussi d'une influence comics.

Blacksad MouvementLe rendu du mouvement est  spectaculaire.  Le coloriage à l'aquarelle favorise les jeux de lumière et de teintes et de ce fait soutient parfaitement le récit en rajoutant encore à l'ambiance polar.

Bref, c'est sans doute pour ces quelques raisons que Blacksad est réputé avoir un graphisme époustouflant. Mais le scénario n'est pas en reste et nous tient en haleine jusqu'au dénouement. Si les clichés sont présents, ils le sont volontairement pour ancrer la série dans le genre choisi.

Blacksad T3 Exemple découpage/cadrage Blacksad a d'ailleurs obtenu un palmarès impressionnant dès le premier album pour finir par le Prix de la série au festival d'Angoulème 2006.

Pour en savoir plus je vous invite à lire les interviews des auteurs, la plus intéressante selon moi  date de 2001, les autres datent de mars 2003, nov 2005, nov 2005 (non je n'ai pas le hoquet) et déc 2005.

 

© Canales-Guarnido-Dargaud 2000 - 2003 - 2005

Repost 0
Published by Lapoof - dans Côté bulles
commenter cet article
27 janvier 2006 5 27 /01 /janvier /2006 20:45

Tomate rose de BerneConnaissez-vous les AMAP ? Non ? Vous ne voyez pas ? Et si je vous dis : Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne ? toujours pas ?

Vous avez peut-être entendu parlé ou même vu au JT (de 13h évidemment) un reportage sur ces fermes qui fonctionnent en mode d'association. Bon, si vous avez vu le même reportage que moi (des familles bleu-marine/vert-bouteille jouant de la houe et du rateau dans la campagne francilienne boueuse de préférence), vous en avez peut-être déduit, comme moi, que ces fermes n'existaient que depuis peu, exclusivement sur la RP et qu'elles étaient réservées à des gens très motivés mais un peu bizarres.

J'étais assez loin de la vérité.

Je viens de découvrir (et là je dois remercier la Shlur sans laquelle je n'aurais pas investigué), que ces fermes, les teikei, ont été créées il y a 30 ans au Japon par des femmes soucieuses de ce qu'on faisait manger à leurs enfants, qu'elles existent dans de nombreux pays dans le monde (et pas seulement à Paris :-), mais aussi qu'elles sont apparues en France en 2001 dans le sud (à Ollioules dans le var pour être précise) et enfin qu'il n'est pas obligatoirement nécessaire de mettre les mains dans la terre (quoique cela puisse être assez jubilatoire j'en conviens).

Le principe est simple : des adhérents, les familles, cotisent par tranche de 6 mois auprès d'une AMAP comprenant un ou plusieurs "fermiers de famille" (pour reprendre l'expression du portail des AMAP). Ceux-ci leur fournissent en échange un "panier" par semaine calculé pour 2 adultes et 2 enfants comprenant des produits de saison (jusqu'à 15 différents pour les paniers maraîchers, 12 minimum sur le site de Alliance Provence). Les produits maraîchers sont les produits les plus représentés, mais il existe AMAP de produits de l'élevage et de produits de l'apiculture. Le tout pour des sommes variant d'une saison à l'autre, d'une AMAP à l'autre mais restant 20% en dessous des prix du marché Bio si on en croit les revues de presse.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, vous pourrez lire le compte-rendu du 1er colloque internationnal sur les AMAP.

Le seul problème pour une reine de la cuisine telle que moi est de savoir QUOI faire de tous ces légumes !??

Au fait le saviez-vous ? teikei ca veut dire "la nourriture avec le visage du fermier dessus". Un terme poétique pour la notion de label vous ne trouvez pas ?

Repost 0
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 20:44

Tangonino

J'aurais aimé avoir cet album à la naissance de mon ainée. Tangonino, c'est un voyage au pays de l'enfance, de la toute petite enfance... Un album tout en poésie et en finesse qui parle de petites bêtes, de rires, de grands voyages mais aussi de peurs, d'angoisses...Un album qui s'adresse autant aux parents qu'aux enfants.

Des musiques colorées (tango, java,...), des sonorités douces, des textes soignés, adaptés (les enfants écoutent, rient et retiennent), des arrangements (voies d'enfants, rires, deuxième voix,...) d'une qualité rare, Hélène Bohy et le trio Esquina nous offrent ici un pur moment de bonheur.

Repost 0
Published by Lapoof - dans Côté platines
commenter cet article
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 12:34
 de Jirô Taniguchi...

C'est l'histoire d'une disparition, celle de Hiroshi Nakahara qui se trompant de train se retrouve involontairement à Kurayoshi, la ville de son enfance.

C'est l'histoire d'un homme de 40 ans prisonnier de son quotidien, de sa famille, de ses contraintes et qui s'en détache petit à petit.

C'est l'histoire d'un passé qui ressurgit avec son lot de questions restées sans réponses.

C'est le parcours, enfin, que nous devrions faire si nous voulions comprendre avec nos yeux d'adultes, les errances de nos parents, leurs décisions, celles qui nous avaient tant marqués quand nous étions enfant.

Jirô Taniguchi signe ici un très beau seinen qui fut lauréat du prix du scénario au festival d'Angoulème 2003.

© Taniguchi - Casterman 2002-2003

Repost 0
Published by Lapoof - dans Côté bulles
commenter cet article
26 janvier 2006 4 26 /01 /janvier /2006 11:45
Petites précisions pour les novices :

  • Chaque vignette de la colonne de droite renvoie à un article sur une BD, un album, un film ou un disque que vous trouverez en cliquant dessus. Celle de la colonne de gauche sont des liens vers des sites de dessinateurs et/ou de graphistes.
  • Pour revenir à la page d'accueil, il suffit de cliquer sur le bandeau du haut.
 
  • La plupart des images des articles sont visibles en grand par simple clic sur l'imagette.
Aujourd'hui, après 3 mois de blog, je viens d'effacer mon premier trackback, le seul que j'ai eu depuis le démarrage ! Incroyable ! Si on m'avait dit que le tout premier de mes trackbacks serait sur un site politique qui n'a rien mais alors rien à voir avec la BD ou quoi que ce soit dans l'article en question, je ne l'aurais pas cru. Avis donc, j'effacerai impitoyablement et sans sommation tout trackback non justifié. Je suis seule maître à bord puisque seule responsable au regard de la loi. Qu'on se le dise !

Mais que cela ne vous fasse pas hésiter pas à laisser des commentaires et  des trackbacks justifiés ;-)

Bonnes lectures !

LaPoof
Repost 0
25 janvier 2006 3 25 /01 /janvier /2006 11:50


LaPoof ? Pourquoi LaPoof ? Ceux qui me connaissent seront (sont) surpris du choix d'un nom aussi peu flatteur. Alors voici deux mots d'explication : tout d'abord, c'est une référence à une BD que j'ai particulièrement appréciée et ce site parle et parlera beaucoup de BDs. Ensuite le nom de domaine était libre et je me suis dit que certains s'égareraient peut-être... 


Alors voilà, sous les yeux de cette charmante marraine, ce blog parle et parlera essentiellement de mes rencontres ... culturelles (he ! ) et de cette infime portion de l'info du moment qui m'interpelle au point d'en faire un post. Vous trouverez donc des articles concernant :

  • - des livres (BDs tout types, SF et jeunesse pour la plupart), des films ou des musiques
  • - l'actualité sur ces mêmes livres, films ou musiques
  • - des évènements de mon-coin-sous-le-soleil pour les voisins
  • - des trucs que je découvre ou qui me turlupinent
  • - quelques liens vers des blogs/sites de dessinateurs pour la plupart.
Bref des petits riens que j'ai envie de partager. 

Pendant un moment, intimidée par le nombre croissant de visiteurs, j'ai essayé (avec plus ou moins de bonheur) de la jouer critique qui s'y croit tu voâas... Mais mes posts m'ont soudain parus de plus en plus durs à écrire et de plus en plus insipides. Manifestement je n'arrive pas à tenir le rôle avec sérieux, alors j'ai décidé de ne vous donner que mes impressions, mon ressenti plutôt que d'essayer de vous parler objectivement d'oeuvres que je suis bien incapable de juger...




Repost 0