Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

A suivre...

challengeabccritiques1

A.B-D-K-

Liste D'articles

  • Fate Stay Night - Unlimited Blade Works
    Mais que fait LaPoof ? Voici un mois, voire plus, que je n'ai donné aucun signe de vie. C'est que je suis tombée dans un piège chronophage, quoique volontairement il faut bien l'avouer. J'ai mis le pied, les mains, les deux neurones qu'il me reste dans...
  • Aube
    暁 akatsuki, l'aube On'yomi : キョウ, ギョウ / kiu, giu Kun'yomi : あかつき / akatsuki 12 traits Niveau 7e année (collège) Radical 72 日 Ce kanji fait partie des kanjis traditionnels tolérés dans les noms et, dans ce cas, peut se lire あき[aki] ou encore あきら[akira]...
  • De la mondialisation et de ses difficultés inattendues
    Parfois, on rencontre des difficultés inattendues. Il y a deux ans je déménageais à Maurice, zone Afrique donc EMEA, ça a son importance . N'ayant pas amené avec moi la totalité de mon barda et ayant désespérément besoin d'imprimer, j'ai fini par acheter...
  • Le père ... No!
    Une toute petite BD un brin irrévérenscieuse mais de circonstance aujourd'hui avec Le père... No! Découvrez l'envers du décors ! Prenez en compte les sentiments de ce forçat de la fête organisée et plaignez-le, vraiment, le petit père ne rêve que de dire...
  • L'eau
    水 mizu, l'eau On'yomi : スイ / Sui Kun'yomi : みず / Mizu Je déroule mon fil avec aujourd'hui le kanji de l'eau, plus facile que la pluie avec ses quatre traits. Comme celui de la pluie, il fait partie des 80 kanjis à apprendre en première année de primaire...
  • Okko
    Okko est une BD d'aventure dont l'action se situe dans un Japon médiéval légèrement saupoudré de fantastique avec quelques démons et divinités plus ou moins conciliantes . L e style samouraï est repris ici sans son vernis romanesque, un peu comme dans...
  • La pluie
    雨 Ame, la pluie On'yomi : ウ / U Kun'yomi : あま / Ama ou あめ / Ame Un kanji de circonstance aujourd'hui où de brèves ondées viennent rafraîchir l'air. On le retrouve dans tout un tas de concepts mettant en cause la pluie, comme bruine, nuages de pluie, ouragan,...
  • Question de look
    Je m'exaspère moi-même. Le look de ce blog ne me convient pas. Le design qu'il avait depuis sa création ou presque a fini par me lasser. Malgré les nombreux style proposés par over-blog, rien ne me convient tout à fait. Je vais devoir mettre le nez CSS...
  • Le sourire du clown
    Une série en trois tomes finie qui met en scène la vie d'une cité, ses habitants, ses espoirs, sa violence, son amertume, ses rires, son curé, ses imams, le tout sur fond d'enquête autour d'un meurtre, celui de Groko, simple clown qui rêvait de changer...
  • Nabi
    Non, je ne vais pas vous parler du mouvement artistique éponyme, mais vous emmène faire un petit détour du côté du manhwa, le manga coréen, avec un titre au graphisme époustouflant. C'est ce dernier qui m'avait fait choisir cet ouvrage au milieu des autres...
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 15:46


Comics type super héros -> film :
  • Alien vs Predator (2004)
  • Aeon Flux
  • Batman (1943,1966,1989,1992, 1995, 1997, 2005)
  • Blade (1998, 2004)
  • Catwoman (2004)
  • Constantine (2005)
  • Daredevil (2003, annoncé)
  • Elektra (2005)
  • Fantastik four (2005)
  • Hellboy (2004, annoncé)
  • Hulk (2003, annoncé)
  • Judge Dred (1995)
  • Punisher (1989, 2004)
  • Sin City (2005, en production)
  • Spiderman (2002, 2004, prévu 2007)
  • Superman (1978, 1980, 1983, 1987, 2006)
  • Wolverine (annoncé)
  • X-Men (2000, 2003, 2006)

BD anglo-saxone -> film :

  • From Hell (2002)
  • Garfield (2004)
  • Ghost world (2002)
  • La ligue des gentlemen extraordinaires (2003)
  • Tank girl (1995)
  • V pour Vendetta (2006)

BD Franco-belge -> film :
  • Astérix (1999, 2002)
  • L'avion (2005)
  • Blueberry (2004)
  • Les chevaliers du ciel (2005)
  • Les Daltons (2004)
  • L'enquête corse (2004)
  • Immortel (2004)
  • Michel Vaillant (2003)
  • Tex (1985)
  • Tintin (1961, 1964)
Manga -> film :
  • Crying Freeman (1995)

Film -> BD :
  • Alien (1979, 1986, 1992, 1997)
  • Predator
  • Lara Croft (2001, 2003)

Les films ayant un rapport avec la BD mais pas inspiré d'une BD proprement dite :
  • Incassable (2000)
  • Le mystère de la chambre jaune (1931, 1948, 2003)
  • Le parfum de la dame en noir
  • The bourne suppremacy
  • Kill Bill

Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans De la BD aux Films... et inversement
commenter cet article
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 07:50
Je suis tombée sur un petit test sur le site d'Oreli6 et du coup je me suis amusée à en chercher quelques autres. C'est le genre de truc qui me font beaucoup rire. Voici ceux en rapport avec la BD. J'en ai trouvé plein d'autres sur les films, les animaux, le fromage... La plupart sont en anglais.

Désolée pour mes admirateurs, je suis apparemment une grosse brute. Ma part féminine se résume à Raven (pas très féminin ça), un peu de Lara Croft et Catwoman (ah c'est mieux !) et en tout cas pas de Wonder Woman ni de Super Girl. Bon à la limite ça m'arrange, le genre demoiselle-chevalier-blanc, c'est pas mon truc.

You are Hulk
You are a wanderer with amazing strength.
Hulk
75%
Spider-Man
70%
Robin
65%
Green Lantern
65%
The Flash
60%
Superman
55%
Batman
55%
Catwoman
50%
Iron Man
50%
Wonder Woman
30%
Supergirl
30%
Click here to take the Superhero Personality Quiz


You scored as Raven. You are Raven Go you she is awesome you love to be left alone and you love to read part of you is dark and your trying to change please rate high

Raven


83%

The Human Tortch


67%

Robin


58%

SpiderMan


58%

Ang


33%

Super Girl


33%

BatMan


25%

Mr.Fantastic


25%

Invisible Women


25%

Star Fire


25%

The Thing


25%

SuperMan


17%

Wich Super Heroe are you(awesome pics)
created with QuizFarm.com

You scored as Batman, the Dark Knight. As the Dark Knight of Gotham, Batman is a vigilante who deals out his own brand of justice to the criminals and corrupt of the city. He follows his own code and is often misunderstood. He has few friends or allies, but finds comfort in his cause.

Batman, the Dark Knight

 
75%

Neo, the "One"

 
67%

Captain Jack Sparrow

 
63%

Lara Croft

 
58%

Indiana Jones

 
58%

El Zorro

 
58%

Maximus

 
54%

James Bond, Agent 007

 
50%

The Terminator

 
46%

The Amazing Spider-Man

 
46%

William Wallace

 
33%

Which Action Hero Would You Be? v. 2.0
created with QuizFarm.com


Quel personnage de cartoon êtes vous?

You are Bugs Bunny. You are fun, friendly, and popular. You are a real crowd pleaser. You have probably been out on the town your share of times, yet you come home with the values that your mother taught you. Marriage and children are important to you, but only after you have fun. Don't let the people you please influence you to stray.


Quel personnage de BD es-tu ?

Lucky Luke ! On t'a reconnu !

Et oui. Comme le cow-boy solitaire le plus célèbre du monde, tu aimes ton indépendance. Vadrouiller vers l'inconnu te fais aussi peur qu'un épisode de La Petite Maison dans la Prairie et tu es la dernière à perdre ton sang froid dans les situations où le reste de la populace panique. Tu es donc toujours celle qu'on appelle en cas de coup dur et toujours celle qui se dévoue pour prendre les risques que les autres fuient.

Ce sang froid et ce goût de l'indépendance suscitent l'admiration de beaucoup, mais font oublier aux autres que toi aussi, tu es parfois vulnérable. Devant ton côté "besoin de personne", ceux qui ne te connaissent pas ont vite fait de penser que tu n'es qu'un coeur de pierre sous une cuirasse de fer. Bof. Laisse parler les gens...




La question c'est : mais quel est le rapport entre Bugs Bunny, Batman, Hulk, Lucky Luke, Raven et Wolverine ?!
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Autour de la BD - actu - dédicaces - salons...
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 21:30
Chose promise, chose due : je vais vous présenter aujourd'hui Garulfo.
Je vous avais parlé de De capes et de crocs (ici), vous vous souvenez ?
Garulfo est "l'autre" BD de cet excellent scénariste qu'est Ayroles. Elle est mise en dessin par Maïorana et colorisée par Leprévost.


L'histoire se présente en deux volets (regroupés dans les deux intégrales). Le premier comprend deux tomes et le deuxième quatre. Elle se déroule dans un moyen âge plein de princesses, de princes, de sorcières, de dragons, de vilains, de chevaliers et de ... grenouilles.

Garulfo est une grenouille à la "mâle prestence" qui ne comprend guère comment les hommes qu'il aime tant peuvent considérer la grenouille comme la femelle du crapeau. Car il les aime les hommes, il les aime, les vénèrent, les envient au point de vouloir devenir l'un d'entre eux. C'est pour cette raison qu'il demande à une sorcière de l'enchanter. De transformations en désillusions, le pauvre batracien se retrouve dans des situations que sa candeur et son angélisme vont pour le moins compliquer. Il finira même par regretter son cher étang, mais le retrouvera finalement en douce compagnie. Malheureusement pour lui, l'arrogant prince Romuald, dont il avait pris l'apparence, n'en a pas fini avec son apprentissage de l'humilité. Car en magie comme en toutes choses, rien ne se perd, rien ne se créer, tout se tranforme...

Les deux premiers tomes semblent avoir été prévus comme une histoire finie, mais la reprise du récit est bien tournée et il rebondit joliment (le récit pas Garulfo, quoique Garulfo aussi évidemment, mais bon...) dans les quatre suivants. Il est égrainé de nombreuses références aux contes et on y retrouve le langage alambiqué et fleuri de De capes et de crocs.
Pour le dessin, je laisserai la parole à Maïorana lui-même dans son interview de BD-paradisio en 2000 à l'occasion de la sortie du tome 5, Preux et prouesses. Elle est accompagnée de nombreux extraits qui vous montreront son style mieux que je ne saurai le décrire.

Les dialogues sont drôles, les situations cocasses, le graphisme plaisant. Bref, c'est pour moi un vrai moment de plaisir que cette BD là.

© Ayroles - Maïorana -  Delcourt 1995-2004
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Côté bulles
commenter cet article
23 avril 2006 7 23 /04 /avril /2006 22:14
C'est un fait, Rébecca Dautremer fait partie de ces auteurs/dessinateurs qui m'attirent comme un aimant. C'est une petite remarque d'une libraire sur un salon du livre qui, en regrettant ne pouvoir me donner un poster de cette dessinatrice, m'a fait réaliser que j'avais pris un grand nombre de ses ouvrages et que je tournais autour des autres. Je vous avais déjà dit que j'avais un problème avec les références, vous vous souvenez ? (cliclic)

Comment vous présenter cette
illustratrice de talent, très connue dans le monde de l'album jeunesse ?

Son premier album illustré, L'enfant espion, date de 1995. Depuis, elle travaille beaucoup pour Gauthier-Languereau et Bilboquet, ce n'est pas un hasard. Je vous avais déjà parlé de L'amoureux (ici), le seul dont elle soit l'auteur avec Au clair de la terre et sans doute l'un des meilleurs albums de ma bibliothèque. Je parlerai prochainement du Géant aux oiseaux, de Nasreddine, de Cyrano, de Je suis petite mais ...mon arbre est grand, de Sentimento, de Princesses oubliées ou inconnues... Alors autant vous la présenter tout de suite.

Avec elle, les livres deviennent magiques. Elle leur apporte une poésie, un humour, un jeu, une douceur, une part de merveilleux... Que ce soit face à des histoires simples pour les plus petits ou sur des albums plus complexes, elle apose toujours son empreinte à l'histoire.
Ses illustrations sont toujours intimement liées au texte et semblent jouer avec lui. Le trait est fin et a sa vie propre. Les pages sont le plus souvent saturées de couleurs au nuancier très riche et elles fourmillent de détails qui soutiennent les écrits et leur confère une dimension supplémentaire. Les visages sont, je dirai, géométriques. Les proportions ne sont que rarement respectées et soulignent les caractères des personnages.

Certains n'aimeront pas sans doute (j'ai une de mes connaissances qui trouve les personnages très laids :s). Personnellement
, je suis sous le charme. Mais quoi qu'il en soit, on doit lui reconnaître qu'elle a eu le bon goût (ou peut-être la chance) de travailler avec de bons auteurs qui lui ont offert des écrits particulièrement riches. Rien que pour cela, ça vaut la peine de se pencher sur les ouvrages illustrés par Rébecca.



Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Livramôme - Livres et albums jeunesse
commenter cet article
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 15:46
Christophe Ginisty (vous connaissez ?) a remporté une petite victoire bloguienne grâce à son petit article L'écureuil homophobe ? Quel rapport avec la BD me direz-vous ? Et bien, il était question de l'ouverture d'un site de vente de BDs gays, Animagay. A lire en deux temps : ici et .


EuroBD fait la promotion de la BD africaine en
retransmettant le cybermag de Para-Yaka. Vous y trouverez des extraits, des planches à suivre et des interviews d'auteurs africains (6 numéros pour l'instant).


© logos appartenant respectivement à AnimaGay et Para-Yaka
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Autour de la BD - actu - dédicaces - salons...
commenter cet article
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 09:34
Aujourd'hui, c'est google qui nous le dit, c'était l'anniversaire de Joan Miró, né en 1893. Je dis "était" parce qu'il est mort à l'âge respectable de 90 ans. Je sais que ça n'a pas grand chose à voir avec la BD, mais ce monsieur était un des grands noms du fauvisme et du surréalisme. Vous trouverez sa biographie en français sur wikipedia, ou, mieux, en anglais et en espagnol (et en catalan !) sur le site de la fondation Miró.



Danseuse 1925


photo et tableau repris sur le site de Berthelot
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Ca se passe près de chez vous
commenter cet article
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 14:29
G, en commentaire d'un article, soulève un problème émergeant dans le monde de la BD qui me paraît suffisamment intéressant pour développer un peu. Voici l'extrait en question :
"J' aime bien quand un auteur reste humble et  se concentre sur un projet qui lui tient à coeur...
ce qu' il aime Bilal, c' est avant [tout] se faire plein de tunes!!! Une série=un film,des cartes postales, des posters hors de prix et surtout cerise sur le gâteau : il fait payer ses dédicaces 10 euros !"

A noter, G parle ici de Bilal, mais il aurait pu tout aussi bien parler de Loisel, dont les planches sont vendues TRES cher et d'autres encore...

Ce que j'en pense, c'est que Bilal se professionnalise un peu avant tout le monde c'est tout. Ca ne me choque pas plus que ça. Les produits dérivés (j'entends par là les cartes postales, posters, planches, T-shirt, statuettes, etc) vont certainement continuer à prendre des parts du marché. Tant que la BD était "relativement" confidentielle, elle n'était pas (ou peu) la cible de ce business réservé aux aficionados (contrairement aux films) mais elle va le devenir de plus en plus. Que l'auteur récupère le fric plutôt que...disons... d'autres me paraît plutôt sain.
Le prix est une question intéressante lui aussi. Ca peut paraître aberrant pour certains de payer plusieurs centaines d'euros pour une planche originale, mais... il y a des acquéreurs ;-).

Quant aux dédicaces, il faut savoir que, d'une part, les auteurs ne sont pas payer pour les faire, mais seulement défrayés (on leur paye le déplacement et le logement) et que, d'autre part, elles deviennent de plus en plus difficile à gérer de par le nombre de demande... Je ne dis pas qu'il est souhaitable de faire payer les dédicaces comme, m'a-t-on dit, aux US, mais ça ne me surprendrai pas tant que ça qu'on y vienne. Sans compter que certaines d'entre elles se retrouvent sur e-bay dès le lendemain, ce qui a de quoi frustrer leurs auteurs.

Malgré tout, on peut s'interroger sur ces évolutions, pour l'instant sporadiques, mais qui se développeront certainement dans l'avenir. L'image de l'auteur humble et concentré sur son projet (pour reprendre les mots de G) risque alors de n'être plus qu'une image d'Epinal. Si ce n'est déjà le cas...

© Denis Goulet - image aimablement prêtée pour l'occasion. A voir Le blog de Denis Goulet
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique - dans Autour de la BD - actu - dédicaces - salons...
commenter cet article
17 avril 2006 1 17 /04 /avril /2006 12:17
Allez ! J'me lance !

Pour répondre aux nombreux commentaires de mon précédent article, je me dois de refaire un point sur les BDs adaptées au cinéma.

Vous avez été nombreux à me mentionner des oublis (merci à Rez, Lom, Maître Po et Hawke !). J'avais notament omis Spiderman (honte à moi), Sin City, Blade, L'enquête corse, From Hell, Hellboy, Judge Dred, Punisher, Constantine, Spawn, Tank Girl...
Je présume qu'il y en a encore d'autres (n'hésitez pas à me les signaler !). Alors voici ce que je propose : une série de micro-articles concernant les ponts BD-film : les films cinéma, mais aussi les films d'animation, téléfilms et, à l'inverse, les BDs tirées de films. Je vais commencer par les cinéfilms sans doute mais les articles seront mis à jours au fur et à mesure, j'espère pas trop lentement ;-).

Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique, - dans De la BD aux Films... et inversement
commenter cet article
15 avril 2006 6 15 /04 /avril /2006 07:37
Il y a un mois de cela, à l'occasion de la journée de la femme, flambait une polémique entre Dany et Amnesty International à propos d'une certaine planche. L'info date un peu, mais elle m'a donné envie de faire un post. Voilà...

En septembre 2005, Amnesty, souhaitant toucher un public plus diversifié et plus jeune, contactait Secteur Lettre Wolu-Culture (un éditeur belge) pour un projet de BD contre la violence conjugale. L'association souhaitait que ce projet voit le jour le 8 mars, pour la journée de la femme, et avait proposé une trentaine d'auteurs pressentis pour réaliser chacun une planche accompagnée d'un texte sur ce sujet douloureux. Parmis eux, Dany.
A partir de là les choses se compliquent un peu et plusieurs versions légèrement différentes émanent des parties en présence.

La planche de Dany (cliquer dessus pour agrandir) semble avoir été acceptée dans un premier temps par Amnesty, quand ces derniers ont reçu le projet le 11 février, dans son intégralité aux dires de Wolu-Culture, sans les textes d'accompagnement selon Amnesty. Le bon à tirer aurait même été signé par l'ONG (1). Puis celle-ci se serait rétractée, vers le 22 février.
Ce revirement peut paraître étonnant. Aucune explication n'est réellement avancée par aucune des parties en présence. On ne peut que supposer que la planche aura été survolée (voire ignorée) dans un premier temps pour finalement être (re)découverte ensuite...

Une précision toutefois : Dany a fourni une planche ayant déjà été éditée en 2002 par BoDoï
(1) et non une planche spécifiquement dessinée pour l'occasion. Un humour percutant, un brin de sexisme (mais pour qui ;-), une fesse et un sein dénudés, elle a plus que sa place sur la quatrième de couv d'une revue comme BoDoï. Mais dans un ouvrage de sensibilisation aux violences conjugales ? Ce n'est en tout cas pas l'avis d'Amnesty qui jugea qu'elle ne correspondait pas à l'image souhaitée du projet.

N'ayant pas obtenu son retrait, l'association demanda alors au moins la modification du texte d'accompagnement.
Il est vrai que ce premier texte(2) parle, non de violence conjugale proprement dite, mais de violence faite aux femmes (dans le cadre de lois régissant les unions certes) et pointe du doigt sous la lapidation, les lois de certains états
musulmans.
Ceci aurait pu constituer sans doute à lui seul une véritable raison de demande de retrait du texte : une organisation comme Amnesty ne peut se permettre aucun écart ou mélange des genres dans ses actions. Mais il semble que la demande de modification ait eu une autre origine, plus prude(1) et directement en rapport avec la planche, sinon comment expliquer le deuxième texte de Dany ? En fait, je soupçonne Amnesty d'avoir demandé à Dany un texte justifiant (explicitant) sa planche (sous entendu : en quoi montre-t-elle au delà de la blague et de son côté sexy que la violence conjugale est une hérésie) et Dany d'avoir justifié (défendu) sa planche (c'est-à-dire en quoi sa planche n'est-elle pas du sexisme, etc)

Le texte est donc modifié. Mais, s'il condamne la violence faite aux femmes de manière très claire (encore une fois dans son ensemble et pas uniquement la violence conjugale), ce deuxième jet(3) a du mal à ne pas retomber dans les travers du premier et est surtout une justification du travail de Dany et de son état d'esprit. C'est du moins l'opinion d'Amnesty qui ne s'en satisfera pas.

Sobrement, ActuaBD, le 4 mars, résumera ainsi : "
Pour sortir de la crise, l'ONG proposa alors cette alternative : Soit Dany modifiait à nouveau son texte dans un sens moins justificateur, soit les pages seraient purement et simplement retirées. Une autre possibilité aurait été qu'Amnesty International rédige elle-même le texte incriminé."

A partir de là, le collectif de dessinateurs de Wolu-Culture, arguant de la liberté d'expression et du droit à la créativité, qualifie cette proposition de censure et la refuse en bloc. Amnesty, sur son site(4), réfute cette accusation mettant en avant la nécessité pour eux de faire des choix éditoriaux. En dernière instance, Wolu-Culture décide de soutenir Dany envers et contre Amnesty et d'éditer la BD coûte que coûte avec la planche de celui-ci même si les droits devaient être reversés à une autre association travaillant sur le même thème, ce que semble accepter sereinement l'ONG(4).

A priori, deux entités comme celles-ci auraient dû sortir gagnantes toutes les deux d'une collaboration. Alors comment ont-elles
pu se tirer dans les pattes à ce point pour une vieille planche que Dany a ressortie du chapeau ?

Sources :
(1) communiqué de presse Wolu-Culture du 3 mars 2006
(2) premier texte de Dany sur le site de 1200bulles.com
(3) deuxième texte de Dany sur le site de 1200bulles.com
(4) communiqué d'Amnesty International du 3 mars 2006

© Dany - Wolu-Culture
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique, - dans Autour de la BD - actu - dédicaces - salons...
commenter cet article
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 20:29

Habituellement en juin, le festival BD Côte d'Azur sera tout de même placé sous le signe du soleil puisque pas moins de 24 dessinateurs de chez Soleil seront en dédicaces pour une grosse cinquantaine d'auteurs attendus.
Parmis les plus connus, tout éditeurs confondus, vous aurez peut-être la chance d'apercevoir Canales et Guarnido, Mourier, Tarquin et Arleston, Ptiluc,.... Je dis "apercevoir" parce qu'obtenir une dédicaces de leur part sera sans doute un peu plus compliqué, d'autant que "pour certains auteurs, des jeux seront organisés pour gagner ses dédicaces". A voir...
La liste complète des auteurs est juste .

Durant ces trois jours, placés sous le thème de l'humour, et une fois votre récolte de dédicaces accomplie, vous pourrez flâner dans les trois expos organisées pour le festival sur :
  • Lincoln de la famille Jouvray, le grand frère au scénario, sa soeur puînée aux couleurs et le petit dernier au dessin.
  • Trolls en hommage à la série Trolls de Troy, à l'honneur de cette 11ième édition dont le président n'est autre que Jean-Louis Mourier.
  • Le monde d'Aroutcheff avec une quarantaine d'objets de ce designer de dérivés de la bande dessinée.

De nombreuses autres animations sont également prévues dont trois séances d'Astérix et les vikings, dernier film d'animation sur le petit gaulois qui vient tout juste de sortir dans les salles.
Toutes ces infos, et quelques autres, sont disponibles sur le site officiel, comme celles sur les séjours BD. Alors, à bientôt sous le soleil.
© Mourier - Jouvray
Repost 0
Published by La Poof - BD, lecture, SF, film, societe, musique... - dans Autour de la BD - actu - dédicaces - salons...
commenter cet article